Independent Scientific Institute

Ensembles pour une information correcte – Science avec Conscience –

Home

Covid-19, le rôle du gouvernement n’est plus d’imposer mais de proposer, aussi de nouvelles stratégies. La vaccination ne peut s’envisager que sur la base du consentement libre et éclairé.

Auteurs : Dr. A. Afzalian (Eng-PhD), Dr. N. de San (MD), Prof. M. Zizi (MD-PhD). Cet article a été publié en Carte blanche dans le Vif, le 18/01/22.  Depuis plus de 22 mois, nous avons appris à vivre comme les variables d’ajustement d’une politique d’urgence sanitaire, censée par définition être éphémère, sans en évaluer correctement […]

Lettre aux ministres et aux parlementaires contre le port du masque à l’école et pour une gestion plus sereine de la crise

née. Une telle mesure chez nos enfants amène plus de problèmes de santé, ainsi que des destructions cognitives et comportementales, pour un gain illusoire. Il serait en outre judicieux d’adopter une politique de concertation apaisée, en particulier dans les écoles. Nous pensons que cette mesure particulière est illustrative de la gestion de la crise en général. Depuis plus de 21 mois, nous avons appris à vivre comme les variables d’ajustement d’une politique d’urgence sanitaire, censée par définition être éphémère, sans en évaluer correctement les coûts et les bénéfices. Une politique qui semble avoir oublié que l’objectif ne peut se résumer à diminuer la transmission du virus à n’importe quel prix. Le contrôle de la dispersion virale est un projet impossible à réaliser, a fortiori lorsque ce virus est partagé avec de nombreux animaux domestiques et le bétail.

Nous sommes convaincus que la plupart de nos concitoyens sont responsables et minimiseront leurs propres risques et surtout celui des personnes vulnérables qui les entourent si des mesures adéquates leur sont proposées librement. Nous pensons que la responsabilisation et la confiance seront plus efficaces et obtiendront plus d’adhésion que l’obligation, car elles permettront aux gens de réagir de manière proportionnée et d’adapter les mesures à leur situation propre. Le plan ‘top-down’ seul, et qui ne s’appuie pas sur une importante contrepartie initiée de type ‘bottom-up’ fait penser à une approche de micro-management, bien connu pour être contre-productif qui ne peut bien fonctionner sur le long terme, ni apporter une qualité de vie satisfaisante car il ne respecte pas les libertés individuelles, le libre arbitre et l’autonomie, bases indispensables à l’épanouissement et à la vie des personnes, ce qui fait partie intégrante de la santé telle que définie par L’OMS, dans une société évoluée.

Nous pensons donc que, aujourd’hui, le rôle du gouvernement n’est plus d’imposer mais de proposer pour que chacun puisse choisir librement et avoir la possibilité de se confiner chez soi, de télétravailler, de porter un masque, de se faire vacciner mais uniquement s’il le désire. Nous remercions nos dirigeants d’avoir mis en place ces possibilités. Il y a cependant d’autres mesures que nous pensons au moins aussi importantes et qui nous permettraient de bien mieux vivre avec le virus. Ces mesures ne nous semblent pas ou trop peu développées et devraient urgemment être mise en oeuvre :

Nous pensons à la ventilation en intérieur et si nécessaire la filtration de l’air, le renforcement structurel des hôpitaux, le traitement ambulatoire précoce [sp1], une véritable politique et campagne de sensibilisation à la santé publique et de prévention, et aussi des mesures ciblées sur les personnes les plus à risque avec par exemple un service d’aide à la distribution des courses à domicile pour les plus fragiles en période de recrudescence épidémique.

Covid-19 : le port du masque dès 6 ans pour les enfants ! Avons-nous perdu la raison ? Que disent les études scientifiques et la législation ?

Les points principaux de notre analyse basée sur sur un revue approfondie des connaissances scientifiques et les avis et recommandations émises par les instances comme l’OMS et Sciensano: La particularité du système immunitaire inné des enfants fait que le covid est pour eux une maladie bégnine et ils sont peu actifs dans la chaîne de transmission du coronavirus. Il n’y a pas de preuves que masquer les enfants non malades – les enfants malades doivent rester chez eux – réduise la transmission du virus, surtout qu’une mauvaise utilisation du masque, chose fréquente chez l’enfant, augmente le risque de contamination. Assurer la qualité de l’air en intérieur fait baisser le risque de transmission à un niveau pratiquement nul. L’infection étant pour eux sans danger, elle procurerait aux enfants l’avantage d’une immunité large et durable, efficace contre la transmission. Les enfants pourraient même développer des anticorps sans jamais être testés positifs et sans être contagieux. Les tests sérologiques montrent d’ailleurs que 40% d’entre eux sont déjà immunisés. Le masque est pénible et présente des risques accrus pour la santé physique et mentale des enfants en plein développement, dont les conséquences à long terme sont méconnues. L’intérêt supérieur de l’enfant ne nous semble donc pas rencontré. Masquer les enfants amène plus de problèmes de santé, ainsi que des destructions cognitives et comportementales, pour un gain illusoire.

About Us

Visitors will want to know who is on the other side of the page. Use this space to write about your business.

More About Us

Get In Touch

  • mail@example.com
  • (555) 555 1234

More Ways to Get In Touch

Drop By

1 Example Street
Anytown, 10100
USA

Direction and Maps